Un match nul et du travail

résultat match amical SUA Mont-de-Marsan

Sur la pelouse en piteux état du stade Guy Boniface (selon Rugbyrama), les agenais débutaient leur série de 3 matchs amicaux face au Stade Montois, ex-club de Christophe Laussucq et outsider régulier de cette ProD2 (régulièrement en phases finales malgré le 10e budget).

Le staff agenais avait décidé de tester de suite les jeunes et le recrues, avec un groupe d’une trentaine de joueurs privé des cadres habituels (Ryan, Murday, Masilevu, Zafra, Lamoulie, Rokoduru, Abadie), des blessés (Pearce, De Marco, Jané et Desmaison) et des internationaux (Ngauamo, Taulagi, Tetrashvili). Jessy Jegerlehner débutait le match en tant que capitaine, lui qui a été capitaine des Espoirs U22 du SUA.

Côté montois, c’est quasi l’équipe type qui se présentait, après un premier match amical perdu 31-12 contre la Section Paloise dans le Béarn la semaine précédente.

Sam Vaka, le centre néo-zélandais, ouvrait le compteur du match en inscrivant un essai en solitaire suite à un ballon arraché. C’était transformé par Raphaël Lagarde. Un avantage de courte durée puisque les montois inscrivaient un essai sur une belle action collective.

Valentin Saurs redonnait l’avantage aux bleus et blancs en éliminant 3 défenseurs, il fait partie des joueurs qui ont marqué des points vendredi. Avec la transformation c’est le SUA qui vire en tête à la pause 7-14, face à une équipe montoise qui alignait quasiment son équipe type.

La 2e mi-temps a été moins plaisante, preuve en est avec 3 essais inscrits sur des mauls pénétrants, 1 côté agenais par l’intermédiaire du jeune Loris Zarontonello, recrue arrivant de l’US Montauban :“J’ai vu le trou se présenter, je me suis engouffré dedans. J’ai fait de mon mieux.”
Et 2 côté montois dont le dernier sur la sirène, transformé en coin pour un match nul plus qu’anecdotique.

Les points forts

La défense agenaise a semblé déjà bien en place, malgré 3 essais encaissés mais 2 sur penaltouches. Avec un groupe remanié c’est plutôt rassurant.

Côté individualités, les supporters ont pu apprécié un jeune joueur, Fernandez Correa, pilier gauche très actif ballon en main. Ce sera peut être (on l’espère pour lui) une des révélations habituelles de la saison que personne n’attendait.

La 3e ligne a beaucoup plaqué comme à l’accoutumée (Farré et Jegerlehner, ça cisaille), tandis que les charnières ont beaucoup tenté, avec plus ou moins de réussite mais il est à noter que les joueurs ont fait peu de fautes de main.

A l’arrière, Loris Tolot a beaucoup relancé comme à son habitude, et a réalisé une superbe percée. Il fait partie des joueurs qui donnent de l’avancée à l’équipe. Valentin Saurs, toujours aussi solide défensivement, a marqué un bel essai en attaque qui lui donnera certainement confiance et lui permettra peut être de se libérer offensivement. Sam Vaka a lui aussi réalisé une prestation solide.

Les points faibles

Pour Rémi Vaquin, l’entraîneur des avants : “La conquête n’a pas été bonne.” D’ailleurs, Christophe Laussucq “s’en doutait”, les agenais ont été en difficulté et même au supplice en mêlée lors de la seconde période, sanctionnés sur quasiment chaque impact.

Pas de quoi s’inquiéter outre mesure car il manquait Paula Ngauamo, Giorgi Tetrashvili, Walter Desmaison, Joel Sclavi, Morgan Phelipponneau, Marc Barthomeuf, Tom Murday et Andrés Zafra. Le SUA a aligné 2 Espoirs au poste de pilier droit. Le pack agenais affichait 22 ans d’âge moyen contre 29 ans côté landais, rédhibitoire à ce niveau où l’expérience et le vice sont primordiaux.

Mais il va falloir faire vite et Benoit Lecouls a déjà du boulot ! Car c’est dans un peu de plus de 15 jours que débarquent à Armandie des toulonnais revanchards qui eux ont été balayés dans le même temps à Bordeaux 39-14.

Et nos concurrents ?

Brive a réalisé une belle prestation face à Montpellier avec une courte défaite 21-29, tandis que l’Aviron Bayonnais s’est incliné à la dernière minute face au Stade Français 28-30.

Attention cependant, ce ne sont que des matchs amicaux. On se souvient que la saison passée, l’USAP avait battu le Stade Toulousain 21-19 en amical. Les 2 clubs ont pourtant connu une saison de Top14 bien différente avec des résultats diamétralement opposés.

En 2018, le SUA avait sombré à La Rochelle au mois d’août 33-14 mais était pourtant allé chercher le bonus défensif en Top14 en novembre dernier 33-29.
Comme souvent en rugby, la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain.

Composition d’équipe

Composition de la 1ère mi-temps :

Tolot
Brosset, Vaka, Decron, Saurs
(o) Lagarde, (m) Verdu
Farré, Hayes, Jegerlehner
Yahi, Maravat
Chabeaudie, Martinez, Correa

Composition de la 2nde mi-temps :

Berdeu
Gauban, Sadie, Puletua, Labau
(o) Vincent, (m) Chauveau
Briatte, Hocquet, Ricart
Phillips, Motoc
Tufele, Zarontonello, Vanai

Les photos du match

Crédit photo : Morad Cherchari (La Dépêche du Midi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *