Agen est prêt au combat

Match amical stade rochelais agen 2019

Auteur de 50 premières minutes de qualité pendant lesquelles les agenais ont largement rivalisé avec les maritimes (07-05), staff et joueurs ont trouvé les dernières certitudes qui leurs manquaient avant la reprise du Top14 et la réception du Rugby Club Toulonnais à Armandie le samedi 24 août 18h au stade Armandie.

Certes, le score final (35-05) peut paraître lourd, mais le staff a fait rentrer de nombreux espoirs à la 50e minute (un choix assumé par Christophe Laussucq pour ne pas cramer ses titulaires à une semaine de la reprise), l’équipe agenaise terminant même avec une première ligne extrêmement inexpérimentée (Corréa – Zarantonello – Chabeaudie puis Tufele) et certains 3/4 très jeunes comme Decron, Brosset ou Gauban, tandis que les rochelais faisaient rentrer des joueurs expérimentés comme Kerr-Barlow, Atonio, Bourgarit ou Sinzelle.

Christophe Laussucq était donc globalement satisfait : “Au niveau de l’état d’esprit, c’est bien. On s’est accroché. Les gamins ont souffert face à Atonio, Bougarit, etc. Mais c’est comme ça qu’on va les faire progresser. Je suis content de ce qu’on a fait durant une très bonne première mi-temps.”

Bilan des matchs amicaux

Certes le SUA n’a remporté aucun des 3 matchs (21-21 contre le Stade Montois, 14-19 contre Montpellier et donc 35-05 contre La Rochelle) mais il est à noter que les 2 premiers matchs auraient du être emportés avec une meilleure gestion de fin de match (à chaque fois les suavistes ont encaissé un essai sur la sirène).

Le contenu et surtout l’attitude est intéressante, l’équipe a en effet plus qu’accrocher Montpellier et La Rochelle. Sur l’état d’esprit, l’équipe semble prête. Et avant que le nouveau système de jeu offensif de Christophe Laussucq soit bien assimilé, le SUA est en train de bâtir une grosse ligne défensive et une conquête efficace comme le précise Marc Barthomeuf : “On essaye de bosser au maximum notre défense et notre conquête. Après, l’attaque, ça va venir”.

Vincent Farré déclarait d’ailleurs il y a quelques jours dans Le Petit Bleu que le nouveau système de jeu qu’il soit offensif ou défensif allait beaucoup déplacer les joueurs et que la préparation physique de cette nouvelle saison avait été “deux fois plus exigeante que d’habitude. Beaucoup de courses, de physique. On a tous perdu du poids, moi 4 kg !”

Quel ailier finisseur ?

Offensivement, entre la blessure de Timilaï Rokoduru jeudi soir à Marcel Deflandre (fracture du bras, 2 mois d’absence), celle de Julien Jané juste après signature (ligaments du genou), JJ Taulagi la recrue samoane sélectionné pour la Coupe du Monde (EDIT : La Dépêche du Midi nous apprend ce soir qu’il n’est finalement pas retenu dans le groupe définitif des Samoa) et Benito Masilvu qui comme la saison dernière enchaîne les petits pépins physiques, il y a moins de certitude et beaucoup de supporters et d’observateurs craignent que l’équipe manque cruellement de finisseurs (tout comme la saison passée, la montée en puissance du SUA étant intervenue quasiment en même temps que le retour de Benito Masilevu, auteur de 2 essais décisifs contre Toulon et Perpignan).

Le fidjien semble clairement le meilleur ailier du groupe, mais sera-t-il apte et à 100% de ses moyens contre Toulon et Brive ? 3 joueurs se tiennent prêts :

  • Valentin Saurs, toujours très sûr défensivement mais qui peine à conclure les actions sur l’aile (rappelons qu’il est arrière de formation) même s’il a marqué un bel essai contre Mont de Marsan qui on l’espère tous va enfin le libérer.
  • Loris Tolot, qui est considéré cette saison comme un arrière dans l’effectif agenais et qui peut aussi jouer ailier. Son profil semble à l’opposée de celui de Valentin Saurs : très remuant offensivement, breakant souvent, mais avec quelques manques défensifs.
  • Enfin, la surprise pourrait venir de Louis Gauban, jeune ailier de 21 ans arrivé au SUA en 2018 en provenance de Villeneuve/Lot (il jouait à XIII et à XV), et qui a réussi de bons matchs amicaux cet été. Il semble avoir la côte auprès de Christophe Laussucq, qui comme Mauricio Reggiardo, semble prêt à lancer des jeunes s’il les considère prêts.
  • EDIT : et donc la recrue samoane JJ Taulagi qui promet beaucoup offensivement et qui va vite devoir trouver ses marques dans cette nouvelle équipe même s’il connait bien Christophe Laussucq qui l’a eu 6 mois sous ses ordres la saison dernière à Mont de Marsan.

A moins qu’un centre comme Sam Vaka soit repositionné à l’aile.
Les centres parlons-en, ils ont tous réussi de bons matchs amicaux dans l’ensemble, notamment Johann Sadie qui parait en grande forme avec 2 essais inscrits contre Montpellier et La Rochelle. Sam Vaka et Jordan Puletua dans des rôles plus physiques semblent aussi à 100% de leurs moyens tandis que Nathan Decron a prouvé qu’il était toujours aussi efficace défensivement.

Le SUA peut-il battre Toulon ?

Les toulonnais ont été sévèrement battus par l’UBB de Christophe Urios 39-14 il y a une semaine avant de vaincre Montpellier en amical 24-21 hier, une équipe héraultaise que les agenais ont longtemps dominé une semaine auparavant avant de craquer dans les 5 dernières minutes.

Les varois seront privés pour ce premier de Top14 de quelques sélectionnés d’importance : Guirado, Setiano, Ollivon et Belleau côté français mais également le golgoth sud africain Etzebeth, l’argentin Facundo Isa et le pilier géorgien Gigashvili.

Ce sera par contre déjà l’occasion de croiser la route d’un ancien agenais : le centre Julien Hériteau qui a clairement une place à prendre en ce début de saison et avec le départ de Mathieu Bastareau.

Clairement, c’est un match qui semble à la portée des agenais qui devront avoir un engagement sans faille, un gros rideau défensif et une conquête très efficace (la base) pour ne pas donner de bons ballons d’attaques à un RCT qui alignera malgré ses absences (et les départs de Tuisova et Nakosi) une équipe plus que compétitive et surtout qui aura une très grosse envie après une dernière saison très décevante.

Avec les blessures à droite de Sclavi qui va repartir directement en Argentin sans avoir porté le maillot agenais en championnat et Desmaison qui devrait reprendre dans 2 mois, les dirigeants agenais ont été efficaces et ont rapidemment enrôlé en tant que joker médical un ancien de la maison : Anton Peikrishvili. Il ne sera pas de trop pour épauler Dave Ryan, blessé contre Montpellier et économisé contre La Rochelle.
EDIT : le staff va pouvoir également compter sur Giorgi Tetrashvili, étrangement non retenu à la dernière minute dans le squad géorgien pour la Coupe du Monde. Souhaitons lui de faire une saison aussi énorme que l’an passé !

Comme déjà dit précédemment, cette période de doublons avec la Coupe du Monde doit permettre aux agenais d’engranger des points précieux en vue de la bataille pour le manitien qui s’annonce encore une fois passionnante cette saison.

Crédit photo : Jean-Christophe Sounalet – Sud Ouest

Un commentaire à “Agen est prêt au combat”

  1. On y croit !! L obstacle paraît toujours difficile à surmonter en début de saison, mais si nos joueurs montrent les mêmes valeurs, le même courage,le même talent que les années précédentes, nous nous maintiendrons ! Il ne faut surtout pas se louper sur les premiers matchs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *