La pression en cathéter

Agen Brive 2018

Mathieu Lamoulie parle ce matin de “dédramatiser le contexte de ce match” dans Midi Olympique. Et pourtant, ce serait se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’au coude que de penser qu’une défaite à la maison contre Brive ne plomberait pas la saison du SUA. La pression est maximale sur les épaules agenaises samedi, il ne faudra pas se manquer sous peine de déclencher une mini tempête et surtout une spirale négative.

Alors bien sûr, si on regarde un peu en arrière, on se souvient tous du match nul concédé par les agenais à Armandie contre Grenoble il y a 1 an. Mais les agenais avaient déjà gagné 2 matchs (USAP et UBB). Les semaines suivantes avaient été compliquées mais le groupe avait su relever la tête et notamment aller gagner à Castres pour définitivement lancer la saison. Quoi qu’il arrive rien ne sera perdu évidemment, mais ça risque de cogiter dans les têtes en cas de nouvelle contre-performance.

Surtout face à un adversaire qui lui aussi a complètement manqué son entame de match de championnat, incapables d’aller gagner au Hameau malgré une supériorité numérique durant quasiment tout le match. On sait le rugby que va nous proposer Brive, ça va être rude, ça va être un vrai combat, mais c’est bien là-dessus que les joueurs agenais doivent avant tout nous rassurer : sur l’état d’esprit !

Couplé avec une conquête efficace et une défense agressive, ce seront les éléments clés du match. Oui ce SUA nouvelle mouture n’est pas encore à 100% d’un point de vue offensif, mais les matchs se gagnent aussi sur ces autres secteurs, en attendant que la mayonnaise prenne.

Tout cela n’avait malgré tout pas empêché les agenais d’inscrire un splendide essai collectif samedi :

Brive le souffre douleur du SUA ?

Je n’ai pas retrouvé la date du dernier succès coujoux à Armandie mais il date au moins d’avant les années 2000, une éternité. Le CAB ces dernières saisons a souvent été à la lutte avec Agen pour le maintien. Ce sont 2 clubs qui se ressemblent, avec un fort esprit de clocher et des moyens financiers limités.

Mais lors des 2 dernières batailles en Top14, c’est à chaque fois le SUA qui s’en est sorti, précipitant nos valeureux adversaires en ProD2. Il y a 2 saisons déjà, les agenais avaient battu les corréziens 27-13 avant d’aller chercher un point de bonus à Amédée Domenech 15-12. Et en 2011, Agen était allé gagner d’un point là-bas lors de la 1ère journée 19-20 grâce à un essai en coin de Sylvère Tian à la dernière minute et une transformation de Valentin Courrent avant de les battre 15-9 quelques mois plus tard à Armandie.

La discipline, clé du match ?

Parmi les équipes les plus disciplinées du championnat la saison dernière, le SUA a concédé 14 pénalités contre Toulon, dont 10 en 2e mi-temps (source Midol). Forcément, il va falloir redresser le tir samedi sous peine de rester sous pression dans notre camp (38% de possession seulement contre Toulon) et d’encaisser trop de pénalités. On suivra notamment avec grande attention la tenue de la mêlée agenaise, bousculée depuis le début de saison.

Niveau défensif il faudra également hausser le curseur individuellement. Agen n’a réussi que 82% de plaquage contre Toulon, insuffisant pour espérer rivaliser contre les grosses écuries de ce Top14.

Le groupe briviste

Énormément d’absents côté corrézien :

  • L’arrière Joris Jurand a écopé d’un carton rouge contre Pau et est donc suspendu à titre conservatoire avant de passer devant la commission de discipline
  • 4 joueurs préparent la Coupe du Monde avec la Géorgie (le 1/2 de mêlée Vasil Lobzhanidze, l’ouvreur Tedo Abzhandadze, le pilier Karlen Asieshvili et le 3e ligne Otar Giorgadze) tandis que le centre fidjien Sevanaia Galala finalement non-retenu n’est pas encore rentré à Brive
  • L’infirmerie est bien garnie avec Steevy Cerqueira, Irakli Tskhadadze, Johan Snyman, Jan Uys, Nico Lee, Franck Romanet, Rory Scholes, Arnaud Mignardi et Retief Marais.

Malgré cela, il ne faut pas se cacher non plus, le CAB vient à Agen pour gagner. Leur début de saison ne leur laisse aucun répit et eux aussi doivent éviter d’entrer dans une spirale négative. Leurs premiers matchs sont tous très compliqués et certains décisifs : déplacements à Pau et Agen, réception de Clermont, déplacement à Lyon, réceptions de Toulon et Toulouse, déplacement à La Rochelle, réception de l’UBB.

La composition d’équipe du SUA

Paula Ngauamo prépare la Coupe du Monde avec les Tonga (il sera titulaire ce week-end contre les Fidji). Walter Desmaison, Mickaël De Marco, Romain Briatte, Timilaï Rokoduru, Julien Jané et Jordan Puletua sont à l’infirmerie. Le staff a décidé de reconduire une bonne partie de l’équipe battue par Toulon.

Seuls Dylan Hayes, Johann Sadie et Raphaël Lagarde changent de statut en prenant la place de titulaire à Jessy Jegerlehner, Jordan Puletua et Léo Berdeu. Si Jegerlehner et Berdeu ont fait un bon match, Puletua était passé complètement au travers en défense. Sa blessure profite à Sadie qui tous les supporters attendent pour rassurer défensivement et amener de la créativité offensivement.

Raphaël Lagarde, plus expérimenté que Léo Berdeu a certainement été choisi par Christophe Laussucq par rapport à la pression du match, tandis que pour Dylan Hayes, la concurrence est féroce en 3e ligne et il se voit là l’occasion de confirmer qu’il sera un élément important de l’effectif cette saison. Lui aussi est bien plus expérimenté.

Avec ces 3 changements, Christophe Laussucq amène donc de l’expérience avec des joueurs plus âgés (Hayes a 3 ans de + et Lagarde a 10 ans de +) susceptibles de ne pas craquer sous la pression.

La vrai grosse surprise vient de Giorgi Tetrashvili qui ne sera que sur le banc alors que tout le monde l’attendait titulaire (même si Malino Vanaï a fait un bon premier match contre le RCT).

Vanaï Barthomeuf Ryan
Murday Zafra
Hayes Pearce Farré
Abadie Lagarde
Masilevu Decron Sadie Saurs
Lamoulie

Banc : Tetrashvili, Martinez, Phillips, Jegerlehner, Chauveau, Berdeu, Vaka, Peikrishvili

Crédit photo : Julien Villemur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *