Transformer la frustration en rage

Agen Brive 2019 Laurence Pearce

Cette semaine, pas d’analyse du match à Castres, je n’ai pas pu le voir puisque j’étais occupé professionnellement. J’ai juste pu suivre le match en live sur Twitter, donc je ne peux pas faire d’analyse très poussée. Juste constater qu’encore une fois, le coup n’est pas passé loin et que le SUA a ramené beaucoup de regrets d’un déplacement. Foutus fin de match !

Pau et Castres sont 2 matchs qui vont désormais devoir servir à faire grandir ce groupe, encore très jeune ne l’oublions pas. Et il va falloir que les joueurs se servent de cette frustration pour gagner d’autres matchs et savoir surement mieux gérer un score.

Le SUA a le niveau cette saison c’est évident, il est dans les clous niveau points, mais malgré cela je ne peux m’empêcher de penser qu’on a déjà laissé trop de points en route. Ce premier match contre Toulon qui n’aurait pas été le même un mois plus tard (Brive a pu le constater avec joie le week-end dernier), et donc ces 2 matchs à l’extérieur où le SUA n’a ramené qu’un petit point alors qu’à chaque fois il a longtemps mené au score.

La victoire contre Brive a rassuré comptablement, celle contre Montpellier a prouvé qu’Agen pouvait lutter contre tout le monde. Ce match contre Bayonne samedi à Armandie doit marquer les esprits. Les bayonnais marchent sur l’eau ce début de saison. On leur promettait l’enfer, une saison identique à celle de l’USAP l’an passée.

Rien de tout cela, les basques, surement décomplexés (et profitant à fond des doublons Coupe du Monde) enchaînent les prestations de qualité, mais surtout les bons résultats : victoire au Racing, bonus défensif contre Clermont à la maison, et surtout 2 victoire contre le CO et le Stade Rochelais.

Pour vaincre les ciels et blancs, Romain Briatte est formel, il faut priver les bayonnais de munition. Et pour cela, il faudra être dominateur devant et notamment en conquête.

Est-ce que cette équipe va tenir le rythme sur la durée ? Impossible à prévoir. Mais ce qui est pris n’est plus à prendre. Et les basques ont déjà enquillé des points qui s’avéreront précieux au moment du décompte final. Pour Agen, plus de temps à perdre, il faut gagner, convaincre, et montrer aux concurrents (dont font partie le Stade Français et Castres ?) qu’il faudra encore compter sur le SUA cette saison.

Les compos

Composition d’équipe du SUA

Des changements par rapport au déplacement à Castres, notamment Sadie qui remplace Decron au centre, Masilevu qui prend la place de Tolot à l’aile, Lagarde aligné à l’ouverture, Jegerlehner qui profite de la blessure de Briatte pour intégrer la 3e ligne, et Barthomeuf qui fait son retour au talon après sa petite blessure. Pour le reste du classique :

Tetrashvili Barthomeuf Ryan
Murday Zafra
Jegerlehner Pearce Farré
Abadie Lagarde
Masilevu Sadie Vaka Taulagi
Saurs

Composition d’équipe de l’Aviron Bayonnais

Beaucoup d’absents côté basque, entre les internationaux namibiens (2) et tongiens (1) à la Coupe du monde, Census Johnston suspendu après son carton rouge et les blessés, notamment l’ancien capitaine du SUA Jean Monribot, touché aux cervicales, mais égalemment Taufa, De Clercq, Graaff, Camara, Maka et Duputs. Au total, Yannick Bru et son staff ont effectué 8 changements par rapport au dernier match.

Mousset Delonca Afatia
Jaulhac Galarza
Battut Luamanu Darlet
Ruru Barthélémy
Latunipulu Alofa Muscarditz Robinson
Tisseron

2 commentaires à “Transformer la frustration en rage”

  1. Nous n’avons pas été arbitrer de façon équitable contre castres. Je veux parler de ces pénalités non sifflées par l’arbitre (ou sifflé à l’envers) en fin de match dont une sur mêlé qui donne une tentative de plus 6 à Dumora; une double faute alors que nous sommes sur les 5 mètres du CO sans carton jaune et une grossière faute sur ruck de Gérondeau devant la tribune présidentielle.. Nous ne faisons pas un grand match, avec 10 ou 15 premières minutes fébriles, des en-avants, un jaune évitable, deux touches ratées, des mauvais choix d’orientation de jeu. Le plus incroyable c’est que malgré tout cela on mène à la 75éme.
    A voir l’équipe aligné contre le C.O, Laussucq voulait faire un coup. Notre effectif n’est pas pléthorique et on va être obliger de faire tourner à l’extérieur. . Ce résultat c’est du gâchis, comme à Pau d’ailleurs.
    Les grosses équipes ne sont pas prêtes et nous n’en profitons pas assez.
    Contre Bayonne, je souhaite que l’on mette un peu plus de profondeur pour éviter ces en-avants devant la défense, j’aimerai voir davantage Taulagi à la relance avec Saurs, après tout il a joué arrière et il a des cannes pour briser la ligne et faire jouer.
    Il ne nous faut pas autre chose que 5 points demain à Armandie. Prendre le score et ne pas cesser de les agresser sur la ligne davantage.

    1. Surtout que Bayonne arrive assez diminué, c’est une belle opportunité d’engranger des points. Attention cependant de ne pas mettre la charrue avant les bœufs : la victoire d’abord et si le match se déroule bien, pourquoi pas plus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *