Ce SUA a du caractère

Racing 92 SUA Agen 2019

Après le traumatisme de la défaite à Armandie contre l’Aviron Bayonnais, les agenais ont plus que relever la tête en allant chercher le nul sur la pelouse du Racing 92.

Dominés une bonne partie du match, privés de ballon, encore une fois les joueurs ont prouvé qu’ils avaient de l’énergie à revendre notamment sur le secteur défensif, emmenés encore une fois par un très grand Vincent Farré, capitaine d’un jour.

Désormais 4e meilleure attaque du Top14 en nombre d’essais marqués, le SUA a inscrit 3 essais (contre 2 aux franciliens) pour s’offrir un match nul presque inespéré au vu de la première mi-temps.

Il est certain que l’essai de filou de Loris Tolot juste avant la pause citrons a complètement relancé le match, alors que le Racing menait presque tranquillement 16-3.

Les agenais auraient même pu l’emporter, suite à des essais de Nathan Decron et JJ Taulagi. Malheureusement et encore une fois, Agen n’a pas su tenir le score, comme ça avait déjà été le cas à Pau et à Castres. Mais cette fois-ci, les agenais ne repartent pas avec une défaite.

Certes, ce n’est pas une victoire non plus, mais elle en a la saveur en tout cas. D’autant plus que les coéquipiers de Yoan Tanga ont eu la belle de match dans les arrêts de jeu. Mais des 45m, le ballon est passé légèrement à gauche des perches.

Sur la physionomie du match, les 2 points sont mérités mais généreux. Le soucis reste que le SUA n’aura empoché “que” 3 points sur ses 3 déplacements, alors qu’à chaque fois il a été en position de l’emporter. La satisfaction est que cette saison, l’équipe bataille partout et ne fait pas d’impasse, ce qui lui permet de rivaliser et de grappiller quelques points hors de ses bases.

Enfoncer le Stade Français

Ce samedi, Agen affronte Paris dans un match déjà capital dans l’optique du maintien. Plus gros budget de Top14 avec 40 millions de budget (+ de 3 fois le budget du SUA), le Stade Français réalise un début de saison catastrophique, rapport à ses ambitions.

Bon dernier du championnat, ils restent sur une victoire laborieuse à domicile face à Toulon, et ils se déplacent à Armandie avec la ferme intention de lancer enfin leur championnat.

En cas de défaite, ils ne pourront plus se cacher, et ils devront se battre pour le maintien toute la saison. C’est donc un match déjà charnière au tiers du championnat. Pour Agen, pas le droit à l’erreur. Avec déjà 2 défaites à Armandie sur 4 réceptions, il faut stopper l’hémorragie et marquer définitivement son territoire.

Il est d’autant plus important d’engranger les 4 points de la victoire car les 6 prochains matchs à venir ressemblent à un véritable chemin de croix où il sera très difficile de gagner le moindre point.

Malgré une place décevante au classement, le SUA est véritablement capable de battre tout le monde. Toutes ces défaites de quelques points sont très préjudiciables, mais certains chiffres poussent à l’optimiste.

Les compos d’équipe

Côté agenais, Marc Barthomeuf est touché au ménisque et ne reviendra que fin novembre. Pas de surprise dans le 5 de devant, Clément Martinez enchaîne au talon en l’absence de Barthomeuf et de Paula Ngauamo qui va bientôt revenir à Agen mais qui a été suspendu 7 semaines. Abadie-Berdeu à la charnière, certainement les 2 joueurs qui ont le plus convaincu à ces postes depuis le début de saison. A noter que Raphaël Lagarde n’est pas dans le groupe puisque Thomas Vincent lui a été préféré. Johann Sadie est maintenu à l’aile tandis que Valentin Saurs récupère sa place à l’arrière en dépit du très bon match de Loris Tolot au Racing qui prend place sur le banc. Hugo Verdu a une nouvelle fois été préféré à Xavier Chauveau.

Paris aligne évidemment son équipe type malgré quelques absents et internationaux à la Coupe du Monde. Individuellement c’est une très belle équipe avec notamment Macalou, Coville et Hamdaoui, collectivement c’est plus problématique et c’est là-dessus que le SUA devra faire la différence.

Crédit photo : L’Équipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *