Bordeaux était trop fort

Léo Berdeu UBB SU Agen

On annonçait un match âpre sous la pluie, et cela a en partie tenu ses promesses. Les 40 premières minutes ont été très brouillonnes des 2 côtes, et le score à la pause citron (6-0) pouvait en témoigner.

A ce moment là du match, on pouvait penser que le SUA suivait parfaitement son plan de match, la 1ère mi-temps ayant été disputée vent de face. La 2e mi-temps était porteuse d’espoir. Las, les bordelais ont entamé tambours battants le second acte, inscrivant rapidement un essai, avant de faire le dos rond défensivement face aux incessantes attaques agenaises.

Une attaque agenais pas vraiment inspirée, qui donna l’impression de pouvoir jouer des heures et des heures sans pouvoir marquer. Déficit de puissance et d’inspiration. Une 2e mi-temps à oublier même si elle peut inquiéter. En effet, le Top14 entre petit à petit en période hivernale, avec terrains gras, ballons glissants, mains gelées et autres joyeusetés.

Le SUA va donc devoir apprendre à s’adapter et vite trouver des solutions de puissance (et de jeu au pied) pour pouvoir espérer remporter ce genre de matchs. Depuis le début de saison, Agen envoie beaucoup de jeu, comme toutes les saisons, il va donc falloir être capable de trouver la solution pour remporter quelques matchs, d’autant plus quand les 4 prochains matchs sont face à Clermont, Toulouse, La Rochelle et Lyon…

Ceci avant un déplacement à Bayonne qui apparemment n’aime guère plus ces conditions météorologiques après s’être incliné à domicile 3-9 contre la Section Paloise. Les retours de Marc Barthomeuf et surtout Paula Ngauamo (suspendu jusqu’à début décembre) sont très attendus pour apporter de la puissance au pack agenais, tout comme celui de Mathieu Lamoulie dont le jeu au pied à l’arrière peut s’avérer très précieux pour occuper et mettre la pression chez l’adversaire.

Finalement, c’est un week-end pas si raté que ça : Bayonne a perdu à domicile et Brive a perdu à la dernière minute alors qu’ils pensaient tenir les 4 points de la victoire à Castres. Il va cependant falloir que le SUA grappille quelques points durant ces 4 matchs à venir, histoire de ne pas trop se faire décrocher (nous sommes passés 13e au classement), avant un match déjà décisif pour le maintien à Jean Dauger en plein mois de janvier.

Agen a en quelques sortes 4 gros matchs pour préparer ce maintienico. Mais il serait bien inspiré d’aller chercher au moins 1 victoire (Toulouse ou Lyon) à Armandie. Pour se maintenir, il faudra comme les saisons précédentes, réaliser 2-3 exploits sur notre pelouse.

Avant le match à Clermont pour la 10e journée de Top14, Agen va disputer de match de Challenge Cup. Un premier contre Edimbourg à domicile qui devrait permettre à des jeunes et autres pros en manque de temps de jeu de se relancer, un 2e à Londres contre les Wasps, avec à priori une composition mixte afin de préparer le retour au Top14. 2 matchs qui comme tous les ans vont faire du bien mentalement pour se sortir un peu de la pression incessante du maintien.

Crédit photo : FABIEN COTTEREAU – Sud Ouest

Un commentaire à “Bordeaux était trop fort”

  1. C’est une très bonne analyse de ce match par contre le maintien ne se joue pas simplement en gagnant à Bayonne mais grappiller des points à l’extérieur et des Victoires chez nous car nous avons eu de la chance que Brive perdre à la dernière seconde j’ai l’impression que Brive à tes armes pour rester en Top 14 maintenant on devra se battre contre des équipe supposés être au-dessus de nous sur le papier et qui sont dans un moment difficile La Rochelle, Castres, Racing, Stade Français et optionnellement Brive.
    Il va falloir sue le SUA donne tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *