Le SUA doit-il batailler au Michelin ?

Clermont Agen

Après 2 matchs de Challenge Cup face à Edimbourg et face aux Wasps, soldés par 2 défaites logiques, Agen se déplace aujourd’hui au stade Michelin pour y affronter l’ASM et son armada du Pacifique.

Christophe Laussucq et son staff alignent, comme depuis le début de saison, l’équipe type, amputée de quelques titulaires qui sont à l’infirmerie (Abadie, Farré, Barthomeuf, Martinez, Briatte, Rokoduru, Lamoulie).

En effet, le prochain match de Top14 aura lieu dans 3 semaines face au Stade Toulousain à Armandie pour un derby de la Garonne qui s’annonce d’ores et déjà comme chaud bouillant. Il n’y a donc pas vraiment de risque à jeter toutes nos forces dans la bataille à Clermont, même si sur le papier l’opposition semble déséquilibrée.

Les agenais se sont inclinés à Bordeaux lors du dernier match de Top14, privant les girondins du bonus offensif. En terme de contenu, ce sera l’objectif minimum ce soir. Priver de bonus offensif un club si puissant financièrement avec un tel effectif de stars serait déjà une très belle performance.

Côté staff et joueurs, pas question de parler d’un tel objectif. Le SUA est toujours en besoin vital de points, notamment à l’extérieur, afin de compenser les 2 défaites déjà concédées à Armandie. Clermont a déjà perdu à la maison contre Pau (en période Coupe du Monde), mais un match de rugby reste un match de rugby. La saison passée, personne n’aurait parié sur une victoire à Castres, et pourtant…

Malgré tout, il semble compliqué, pour un SUA diminué, d’aller déstabiliser l’ASM sur sa pelouse, elle aussi en besoin de points après un début de saison correct mais bien loin des objectifs annoncés pour la fin de saison.

Pour espérer un résultat, il faudra déjà réenclencher la marche en-avant offensivement. Le SUA est reparti de Chaban Delmas avec un fanny, et a éprouvé toutes les difficultés du monde en Challenge pour conclure ces actions. La titularisation de Loris Tolot à l’arrière devrait permettre d’insuffler un souffle nouveau dans la ligne de 3/4 bleue et blanche.

Tout comme la titularisation de Loris Zarantonello au talon, 19 ans seulement, très dynamique et plutôt en vue lors des matchs de Challenge Cup. Un joli baptême du feu au Michelin et on l’espère une très grosse prestation.

Les compos

Côté clermontois, pas de calcul, c’est la grosse armada qui est de sortie, un vrai gros révélateur pour le SUA avant d’attaquer les matchs hivernaux.

Côté agenais, c’est aussi la meilleure composition possible. Hugo Verdu est maintenu à la mêlée et semble avoir la confiance de Christophe Laussucq. L’IRB n’a toujours pas communiqué la date officielle de reprise pour Paula Ngauamo (suspendu 7 semaines pendant la Coupe du Monde) tandis que la recrue fidjienne Manasa Saulo n’est toujours pas en France, avançant un problème de visa…

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *