Le feu de paille bayonnais

Tom Murday Agen Castres Top14 2020

La victoire à Jean Dauger avait fait renaître l’espoir chez les supporters agenais. Las, le SUA est retombé en plein dans ses travers face au CO, alors que ce match pouvait placer le SUA en position idéale dans la course au maintien. Encore une fois inconstant, avec d’énormes trous d’air, Agen s’est véritablement sabordé, face à un CO certes sérieux mais loin d’être génial.

Alors que les 20 premières minutes annonçaient un match serré et une grosse bataille, la fin de la 1ère mi-temps a été fatale aux agenais, encaissant 3 essais coup sur coup et trop facilement avec de nombreux plaquages manqués inhabituels. A la mi-temps, le match était plié. Et pourtant, la folle remontée du match aller face à Bayonne a traversé l’esprit de tous les supporters agenais.

Car cette équipe, désormais lanterne rouge du Top14, est capable en quelques minutes de remonter 20 points à ses adversaires. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Menés 6-23 à la pause, les bleus et blancs sont remontés à 5 points, 21-26 à la 65e et et 24-29 à la 70e, dans le sillage d’un étincelant Léo Berdeu.

Mais encore une fois, certainement éreintés après cette remontée au score, le SUA n’a pas réussi à réaliser un dernier coup de collier pour l’emporter. Pire, à 5 minutes de la fin, sur une touche agenaise sur nos 40 (la balle de match), lanceur et alignement ne se comprenaient pas et Castres récupérait la balle. Quelques minutes plus tard, les tarnais inscrivaient un essai de pénalité logique sur un maul écroulé avant la ligne et Jessy Jegerlehner écopait d’un jaune. Avant un cruel 5e essai qui enfonçait les joueurs et refroidissait définitivement Armandie. 40 grains à domicile face à un concurrent direct, espérons que l’équipe s’en remette.

Avec 5 défaites à domicile et seulement 4 victoires en 15 journées, Agen fait toujours parti des grands favoris à la dernière place. Il reste 3 matchs pour encore y croire : déplacement à Brive, réceptions de Clermont et Pau. 2 victoires seront le stricte minimum, sans ça, ça en sera terminé. Brive a d’ailleurs dès ce week-end l’occasion de nous mettre à 11 points à 10 journées de la fin. Seule la situation de Pau et l’enchaînement de défaites de Bayonne peut nous donner de l’espoir.

Encore plus que les saisons précédentes, Agen devra compter sur les autres pour espérer un miracle et s’en sortir. Mais collectivement, on ne sent pas cette équipe capable de tout bousculer. Pas assez dense, pas assez régulière, pas assez sûre de son jeu, l’équipe s’accroche mais ne maîtrise pas assez ses matchs. La victoire à Bayonne aurait pu être le fameux déclic qui arrive chaque saison. Mais force est de constater que ce n’est pas le cas.

C’est encore plus dommage car cette équipe a du potentiel et est capable de grandes choses. Mais cette saison, sans vouloir être défaitiste et tout en considérant que la concurrence est bien plus féroce, il manque à cette équipe un petit quelque chose. Puisse-t-elle le trouver avant la fin de la saison. Allez Agen !

Sud Ouest : Thierry Breton – Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *